Bruno Campanati

Instruments anciens

Quelle valeur pour un Violoncelle, un alto, un violon ancien ?

Ancien, mais de quel époque ? 20em, 19em, 17 ou 18em ?
Quelle école, est il fabriqué en Allemagne, en France, en Italie ?

Est-ce un instrument de fabrique, de série, ou Plusieurs personnes ont participé à sa facture aidé par les premières machines (fin 19em) ou des presses (20em,  instruments moulés) pour un début de gamme, les plus haut de gamme(non moulés) étant réalisé par les meilleurs ouvriers…

Provient-il d’un atelier ou travaillaient  plusieurs ouvriers et apprentis dirigé par un luthier maitre d’œuvres. L’instrument a-t-il été fait par le maitre ou en petite série par les ouvriers ? Dégrossi par les apprentis ouvriers et fini par le maitre luthier ?

Est-ce un instrument de luthier ? La même personne, ’’une seule main’’ a construit, pensé le violon du bois au résultat final…

L’époque, le lieu, la qualité du travail… Le marché de l’art, La spéculation.

Le marché de l’ancien, pour les instruments de luthier, obéit aux règles du marché de l’art, comme pour les peintres les luthiers sont cotés, les Italiens comme Antonio Stradivari étant les mieux cotés…
les cotes montent et descendent en fonction des prix atteint lors de ventes aux enchères ou de très riche particuliers, collectionneurs, ou fondations peuvent enchérir jusqu’à plusieurs millions d’euros…  

Valeur et qualités sonores

Il n’y a pas de rapport réel entre le prix et les qualités sonores.

Seulement, plus l’instrument est de bonne facture, mais aussi plus les restaurateurs on bien fait leur travail, plus il y à de chance que l’alto, le violon ou le violoncelle aient une belle sonorité.

Mais le hasard aidant, et toujours grâce a l’adresse du luthier restaurateur, des instruments de moins bonne facture peuvent procurer d’agréables surprises…

Partage